Femme de Chambre

Autres théâtres

  • Date 10, 11 et 12 septembre 2013

A la Maison des Métallos

Les mardi 10  à 20h30, mercredi 11 à 18h30 et jeudi 12 septembre à 20h30.

Dans le cadre du Festival « Une semaine en compagnie » – six jours pour découvrir six aventures théâtrales dans deux lieux franciliens.
Une collaboration entre La Maison des Métallos à Paris et le Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis.

 

Au centre de la scène, un grand lit, une borne de téléphone d’un côté et un écriteau Eden hotel au fond, créent l’espace où évolue une jeune fille peu ordinaire. Sans compter tous ces traits à la craie, façon Dogville de Lars von Trier, mais qui sont ici très sinueux et complexes. La bouche toujours ouverte, les épaules avachies et le regard curieux, Sarah Campony campe une fille un peu perdue, à la curiosité exacerbée, qui vit mal sa relation avec sa mère âgée et qui pour s’en échapper s’improvise femme de chambre. Elle semble atteinte d’un autisme léger – mais peut-être là n’est pas la question – et a en tout cas cette conscience des petits détails qui en font une femme de chambre méticuleuse et émerveillée par son travail. Son quotidien est parfaitement organisé et nous la suivons dans ses petits rituels, sa visite chez le psy, son travail qui lui prend de plus en plus de temps, ses découvertes, jusqu’au jour où elle se glisse sous le lit de la chambre qu’elle nettoie et assiste à une brève scène entre un client et une prostituée, dont elle va s’éprendre.

 

Sarah Campony a reçu plusieurs prix pour ce spectacle (révélation féminine du Palmarès du théâtre en 2013 et prix de la mise en scène du Théâtre 13), qui semble toujours juste, les personnages secondaires y sont très présents et gravitent autour de cette jeune fille si fascinante.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *