NOUS ALLONS VIVRE

Théâtre de Vanves

  • Date 20 Janvier 2020

Théâtre de Vanves

  • Date  21 Janvier 2020
  • Adaptation d’Oncle Vania d’Anton Tchechkov 
  • Mise en scène Collectif NighShot (Tours)
  • Collaboration artistique : Julien TESTARD
  • Lumières : Anne-Laurence Badin
  • Création sonore : Edouard BONNET et Alexandre HULAK
  • Construction et décor : La Charpente-Lieu de création à Amboise (37)

*

Avec Clément BERTANI, Pauline BERTANI, Edouard BONNET, Brice CARROIS, Laure COIGNARD, Bénédicte Guilbert et Mickaël TEYSSIE.

*

Deux personnages sont au milieu d’un appartement, ceux sont les animateurs de la radio Tétanos 7.6. Tout semble aller pour le mieux, pourtant, on découvre une suite d’incohérences et de problèmes profonds au sein de la radio qui s’avère être à bout de souffle.

*

Le patron porte un costume, sa femme très élégante une robe noire, l’animateur le plus ancien porte un jean avec une veste en cuir et de belles chaussures rouges et noires tandis que la stagiaire, elle, porte des vêtements bon marché et désuets. Visuellement on s’identifie facilement aux personnages car une hiérarchie se reflète dans les costumes. Certains comédiens se changent directement sur scène devant les spectateurs tandis que d’autres le font en coulisses. La musique et les effets sonores sont très nombreux dans la pièce avec des passages d’extrait musicaux, un générique par émission présentée, des chants et des bruitages des comédiens. Ces différents effets contribuent à créer une ambiance différente pour chaque émission. Un seul et grand décor constitué avec un grand cube en verre fait office de studio radio et l’ameublement (frigo, table, un canapé, un bureau) nous permettent de déduire qu’il s’agit d’un logement. Les décors sont beaux et imposants. Ils contribuent à des changements de rythme et ajoutent un univers parallèle au studio de radio. Celui d’avoir une histoire dans le studio de radio et une autre histoire dans le logement où les deux histoires s’imbriquent entre elles. Les jeux de lumières, nombreux, instaurent une ambiance intimiste, attirent le regard du spectateur vers un endroit de la scène ou jouent sur l’absence-présence des personnages. La scène est souvent très éclairée quand tous les comédiens sont présents et à l’inverse un seul comédien présent est mis en lumière, avec le reste de la scène très sombre.   

*

Cette pièce aborde avec une grande justesse les difficultés d’atteindre un idéal commun et de faire face aux difficultés rencontrées. Quelle attitude faut-il adopter quand le projet commun s’effondre et les divisions entre les personnes du groupe ne cessent de grandir ? Que faire quand on ressent en soi, un fossé de plus en plus en grand entre la réalité et les illusions que l’on a nourries pendant parfois des années ? Ce spectacle apporte une partie des réponses pour y faire face. L’histoire est construite comme une spirale infernale, accentuée par les jeux sonores et lumineux où l’on voit les personnages décliner de plus en plus au fur et à mesure que l’histoire avance. Le ton de la pièce, dramatique, se déploie dans une intensité très forte et parfois une violence dans les échanges qui surprend le spectateur. Les comédiens sont parfois très violents dans leurs mots ainsi que dans le ton employé. Dans Oncle Vania, le personnage principal jalouse son beau-frère toute sa vie, pour se rendre compte qu’il s’est bercé d’illusions. Il a alors le sentiment d’avoir gâché une partie de sa vie dans l’investissement de sa maison de campagne à cause d’une admiration qui n’en valait pas la peine. Le Collectif NightShot s’est différencié par le choix d’un cadre très contemporain et des situations qui dépassent une relation amoureuse et familiale. L’exploration se veut plus large puisqu’elle porte sur les relations de travail, les relations amoureuses et la difficulté pour l’individu de trouver sa place en société.   

*

La réalité présentée est si envoûtante qu’on ne voit pas le temps passer. Tout au long de la pièce, la créativité s’exprime par le jeu des comédiens, les effets sonores et lumineux.

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *