Moon

Autres théâtres

  • Date Du 14 au 23 Novembre 2019

Théâtre du Petit Parmentier

Auteur : Antoine Barberet

Artistes : Aurore Bourgois Demachy, Clément Goblet, Chloé Rannou, Virginie-Ruth Joseph, Jack Uzan

Metteur en scène : Antoine Barberet

*

Le théâtre du Petit Parmentier présente un spectacle de mime intitulé Moon dans une mise en scène d’Antoine Barberet.

*

C’est un spectacle de mimes avec cinq comédiens dont trois femmes et deux hommes. Tout démarre avec un grand voile de plusieurs mètres carré, une crise d’angoisse d’une femme, un regard vers le lointain. Une aventure de groupe qui s’enchaine ensuite. Tous les comédiens portent le même costume  : des ballerines de danse en cuir noir, un pantalon noir, un t-shirt gris avec des bretelles. Le maquillage blanc et noir des visages met en valeur les émotions et les gestes.

*

Les jeux de lumières sont variés et très nombreux. Il y a des couleurs froides comme le bleu pour exprimer le changement de température ou des couleurs chaudes comme l’orange pour symboliser un feu.

*

C’est un spectacle techniquement solide dans les mimes, les chants ou la danse. Il y a justesse et beaucoup de créativité tout au long du spectacle. L’utilisation de la novlangue  transporte le spectateur (ensemble de paroles qui ressemblent des incantations aux accents slaves). Le voile est utilisé avec beaucoup de créativité. C’est une pièce importante de la quête du groupe dont l’objectif est de décrocher la lune. A la fois un obstacle au début de la quête, le voile devient au fur et à mesure un outil de plus en plus indispensable. Un parapluie, des morceaux de papiers, de la poudre blanche sont utilisés. Des parallèles surprenants  sont faits au cours de la représentation. En effet, à certains moments le spectateur comprend qu’il est bien dans la réalité de ce qu’il voit et à d’autres moments la portée se veut plus spirituelle. Il est ainsi plus difficile de comprendre ce qui se passe sous nos yeux. Une tente peut se transformer en un abri comme un lieu pour s’élever spirituellement comme peuvent le faire certains shamans.

*

Plusieurs styles comiques sont illustrés dans cette pièce comme le comique de situation lors de l’expression d’une colère ou d’une frustration, celui de répétition, de mœurs lorsqu’une toux de plus en plus violente est provoquée pour attirer l’attention d’un personnage, ou encore le comique de gestes quand un personnage adopte une position surprenante pour récupérer un voile puis un parapluie).

*

Si certains passages laissent perplexes et demeurent obscurs, la maitrise technique des mimes ainsi que les ascenseurs émotionnels des comédiens sont appréciable. La créativité dont font preuve les comédiens permet de captiver l’auditoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *