Quand on arrive en ville

  • Date

Lors de la cérémonie du Souffleur, en juin 2019, au Théâtre de la cité internationale, des membres de l'association ont eu pour idée de réécrire un texte de Daniel Balavoine, Quand on arrive en ville, issu de la célèbre comédie musicale Starmania.


Quand tout l’monde va au ciné

Gaumont ou UGC

C'est l'heure où les Souffleurs descendent sur la ville

Qui est-ce qui critique 

Le soir dans les théâtres 

Au lieu d’voir des psychiatres ?

C'est toujours les Souffleurs

Alors c'est la panique pour les blogueurs

Quand on arrive en ville.

*

Quand on arrive en ville

Avec nos stylos noirs

On n’a pas l'air habile

Et on fait peur à voir.

Des gars qu’ont pas d’billet

Ça fait rire les ouvreurs 

Mais quand ils voient nos noms

Sur les invitations

Ça fait comme un éclair pour les vendeurs

Quand on arrive en ville.

*

Nous tout ce qu'on veut c'est voir des pièces

Du tragique ou du burlesque.

On a du temps mais pas beaucoup d’argent.

Nous tout ce qu'on veut c'est voir des pièces

Du Molière ou du Koltès.

On s’ra au balcon ou au premier rang.

*

Quand on arrive en ville

On va dans les théâtres

Monfort ou TCI

Mais jamais Marigny.

Calés dans les fauteuils

On passe incognito

Et puis on sort nos feuilles

Et on frappe au hasard

Alors préparez-vous à nous r’cevoir

Quand on arrive en ville.

*

Quand soudain le plateau

Est plongé dans le noir

Les acteurs sur la scène ont un relent de trac.

Ça y est c’est le spectacle

On est prêts à tout voir.

Ce s’ra peut-être bizarre

Ce s’ra peut-être pathétique

Du moins c'est ce qu’on dira dans nos critiques

Quand on arrive en ville.

*

Nous tout ce qu'on veut, c'est voir des pièces

Du tragique ou du burlesque.

On a du temps et pas beaucoup d’argent.

Nous tout ce qu'on veut, c'est voir des pièces

Du Molière ou du Koltès.

On s’ra au balcon ou au premier rang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *