Gens du pays

Quartett

  • Date de publication : mai 2019
  • Auteur Marc-Antoine Cyr
  • Résidence La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle
9782916834764-475x500-1

Gens du pays est une pièce de Marc-Antoine Cyr parue en mai 2018 dans la collection Quartett avec un avant-propos de Guillaume Cayet. La pièce est née d'une résidence à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle et d’une bourse du centre National du Livre. On compte parmi ses œuvres dramatiques Quand tu seras un homme, Fratrie, Ceux qui manquent, Les paratonnerres. Ses livres sont destinés au grand public ainsi qu’aux enfants.

 

La citation placée en exergue « Il n’y a pas quelque part où on peut être nous » formule la problématique d’où naît la pièce. Cette phrase est empruntée à Mohamed Emine, élève du collège Jules-Vallès Fontaine. Sur l’image de couverture figurent quelques portraits des élèves dudit collège avec lesquels l’auteur a travaillé ; leurs visages sont occultés par leurs mains tendues vers le photographe. Sur leurs paumes sont dessinés des autoportraits à l'aide de feutres au noir épais. La pièce « se déroule dans des temporalités morcelées, intercalées ». Elle est composée de cinq parties de longueurs variables. On suit six personnages en prise avec leur identité : un adolescent de quatorze ans, sa mère, son professeur, une policière, des voix d’un groupe nommé « les loups » auquel appartient l'adolescent. L’adolescence est connue pour être une période où l’on est en quête de son identité propre. Lors des contrôles de police, il convient d’être en mesure de prouver son identité, d’avoir ses papiers avec soi, d’attester de son appartenance à un territoire. Les préjugés découlent de la nationalité d’un individu, ce qui conduit la policière à arrêter la mère du personnage principal.

 

Le titre Gens du pays recouvre une notion complexe : qu’ont à dire ces gens du pays, du territoire en question sur leur identité propre ? Dès la première scène, on demande à l’adolescent de donner sa définition d’un pays par rapport à son identité nationale, ce à quoi les adolescents ne savent pas répondre et, à la fin de la pièce, on parle du pays d’où l’on vient pour justifier son identité.

 

Le terme pays englobe une entité géographique et humaine. On dit se retrouver en pays inconnu quand on est entouré de personnes qu’on ne connaît pas. La pièce interroge la signification de l’identité définie par l’appartenance à un pays. Une question à laquelle le professeur n’obtient pas de réponse qui irait de soi. Les réactions gênées des élèves révèlent que la question du professeur est caduque. Se dessine au fil de la pièce l'impossibilité de circonscrire une identité à une appartenance territoriale. Cette définition de l’identité conduit inévitablement aux stéréotypes et à des raisonnements absurdes comme celui de la policière : « Quand ça m’arrive de m’énerver. C’est dans mes origines je pense. » Le comportement d'un individu serait donc déterminé par ses origines ?

 

L'écriture est brute, proche de langue orale, les phrases sont laconiques. La singulière expression « dans tes mots à toi » (p. 79) étonne parce qu’elle est décalée de l’habituelle formulation « avec ses propres mots ». Elle témoigne de la recherche de mots justes, de mots dits détachés de la langue écrite, simples. La métaphore des loups formule cette langue qui traduit l’immédiateté des sensations, la langue des adolescents.

 

TE CONNAîTRE TOI

 

MARTIN MATIN – Vous entendez quoi par couleurs Msieur.

 

KEVIN KEVIN – Je veux dire. Je veux dire pas blanc. Et c’est ça qui est formidable. Le Grand Projet c’est un peu ça c’est. Connaître votre France à vous.

 

MARTIN MARTIN – Vous entendez quoi par couleurs Msieur. Vous entendez quoi quand vous dites que vous savez qui jsuis quand jdis que chépô.

 

KEVIN KEVIN – Je veux dire la France multiple. La France de tout le monde. La France de maintenant. La tienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *