La vraie vie d’Olivier Liron

Théâtre de Vanves

  • Date Du 10 au 12 octobre 2018
  • Mise en scène Douglas Grauwels
  • Texte Olivier Liron
  • Conception et écriture Emilie Flamant, Douglas Grauwels, Olivier Liron
  • Costumes et scénogaphie Laurence Hermant
  • Création lumière Eric Vanden Dunghen
  • Assistanat à la mise en scène Nans Laborde-Jourdàa
  • Stagiaire mise en scène Chloé Larrère
  • Accompagnement physique Elik Niv
  • Avec Olivier Liron, Pauline Sikirdji, Lawrence Williams, Emilie Flamant
download

Plongée dans le parcours initiatique d’un artiste attachant, où s’entremêlent savoir encyclopédique, rencontres amoureuses et une bonne dose d’humour.
Olivier Liron est déjà en scène. Il accueille le public lorsqu’il entre dans la salle. Un piano et une guitare avec pédales et micro constituent les seuls éléments de décor. Au fond une porte est ouverte, donnant sur les loges. C’est de là que démarre son récit autobiographique : les coulisses du jeu télévisé Questions pour un Champion. Seul en scène, Olivier Liron prend en charge tous les personnages du jeu, il est tour à tour Renée-Thérèse, Jean-Michel, Caroline ou encore la figure tutélaire et mélancolique de Julien Lepers. Armé d’une mémoire sans limites, il souhaite être le super champion de Questions pour un Champion par amour pour sa grand-mère immigrée espagnole.

 

 

Olivier Liron est accompagné sur scène par une comédienne qui lui donne la réplique lors de ses ébats amoureux et loufoques, de la fille qui fait la roue dans sa chambre et qu’il n’arrive pas à embrasser à celle qui reçoit un texto enflammé à quatre heures du matin. Une chanteuse lyrique et un musicien (piano, saxophone, guitare) surgissent à plusieurs moments du spectacle et créent des intermèdes musicaux et poétiques, respirations bienvenues dans cette course à bout de souffle dans laquelle il nous entraîne.

 

 

Doté d’une intelligence exceptionnelle qui se traduit par une capacité d’apprentissage hors du commun, la vraie vie d’Olivier Liron c’est aussi une sensibilité débordante. Cela peut l’entraîner à regarder une nature morte au musée du Prado pendant des heures ou encore à réciter un long et énigmatique poème de Saint-John Perse à une fille à qui il essaie de plaire. C’est aussi une redécouverte des possibles de son propre corps qui s’opère dans le jeu, allant d’une posture étriquée et tortueuse à une vraie stature plus droite et posée. Le metteur en scène Douglas Grauwels canalise remarquablement l’énergie de cet auteur, romancier et acteur, entre jeu télévisé mené tambour battant et quête personnelle et artistique qui se déploie et fleurit peu à peu, pour notre plus grand plaisir.

 

 

Olivier Liron est aussi romancier (chez Alma Editeur) : après Danse d’atomes d’or paru en 2016, son deuxième roman Einstein, le sexe et moi est l’une des révélations de la rentrée littéraire 2018, basé comme le spectacle sur son expérience à Questions pour un Champion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *