Tabarnak | Le Souffleur

Tabarnak

Autres théâtres

  • Date Du 16 mai au 09 juin 2018
  • Théâtre Bobino
  • Compagnie Cirque Alfonse
  • Interprètes Antoine Carabinier Lépine, Julie Carabinier Lépine, Jonathan Casaubon, Jean-Philippe Cuerrier, Josiane Laporte, Geneviève Morin, Nikolas Pulka, David Simard et Guillaume Turcotte
vz-38896a44-7ca9-4683-9d03-30c7595be634

Le cirque québécois Alfonse arrive sur Paris pour présenter sa nouvelle création. Nous assistons dans un décor de chapelle à une curieuse cérémonie religieuse. Ce n’est pas un hasard si le spectacle Tabarnak se nomme ainsi.

Le côté religieux surprend un peu au début. Tout comme la scène où le grand vitrail se transforme en nacelle ou quand les chants sont un peu détournés. Une fois la surprise passée, on rentre facilement dans l’univers. Lors du début du spectacle, on frissonne. Les hommes sur des patins en roulettes tournent de plus en plus vite. Des femmes sont maintenues par leurs nuques  et tourbillonnent. La vitesse n’est pas au rendez-vous et les demoiselles chutent. Même s’ils ont réalisé beaucoup d’entraînements, le risque est toujours présent. Le show doit continuer et tous repartent en selle le sourire au coin des lèvres. Mais il y a une petite peur qui subsiste et l’imprécision se fait ressentir par la suite.

Par chance, le reste de la compagnie est à 100% et permet à la magie de prendre vie. La plupart des numéros sont inédits et assez pétillants de génie comme celui de derviches tourneurs en habit de tricot. La musique est jouée en live par Josianne Laporte, David Simard et Guillaume Turcotte. Ils apportent une dose de fantaisie très appréciable. Les hommes sont presque tous barbus avec un physique assez impressionnant. Normal vu que tous portent et propulsent. On découvre des acrobaties originales. Magnifique travail de Nikolas Pulka qui nous montre son talent. Sourire et humour sont au rendez-vous. De leur côté, Jean-Philippe Cuerrier et Antoine de Carabinier Lépine réalisent des portées avec précision mais aussi des sauts de hautes voltiges très impressionnants et des jongleries avec des encensoirs à couper le souffle.

Les circassiens au look de bûcheron canadien donnent une note singulière, comique et iconoclaste au cirque moderne. Un beau spectacle qui sera faire briller les yeux des adeptes de cirque aussi bien que des néophytes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *