Bienheureux sont ceux qui rêvent debout sans marcher sur leurs vies | Le Souffleur

Bienheureux sont ceux qui rêvent debout sans marcher sur leurs vies

Théâtre de la Cité Internationale

  • Date du 11 au 16 janvier 2018
  • Conception Boris Gibé • Florent Hamon / Compagnie Les Choses de Rien
  • Interprètes Boris Gibé et Tiziano Lavoratornovi
  • Regard choregraphique Piergiorgio Milano
bienheureux-sont-ceux-qui-revent-debout.cgeraldlucas

Boris Gibé et Florent Hamon ne sont pas des artistes ordinaires. Ensemble, dans une très grande complicité, ils explorent la question du mouvement. Rien ne les arrête à part le plaisir d’étonner. 

Comment définir le genre du spectacle?
Il est bien difficile de définir exactement quel genre de spectacle Boris Gibé et Tiziano Lavoratornovi proposent. Le théâtre de la Cité Internationale a choisi de le classer comme cirque. Difficile de dire que c’est faux. Peut-on dire que c’est vrai pour autant? En tout cas, le public venu avec des bébés et des jeunes enfants ont suivi les yeux fermés cette appellation. Les artistes montrent dans leur création l’amplitude de leur talent. Le territoire du mouvement est assez vaste pour tout tenter. Ainsi acrobaties, danses modernes, clown s’entremêlent pour surprendre le spectateurs.

Prenez le chemin de l’étonnement
Le duo saute, plonge, lutte, nage, dort, bondit… Des feuilles de papiers s’envolent et les artistes doivent lutter contre le vent. Du plafond, une matière blanche va tomber accompagner d’un peu d’eau. Leur tenu prend une autre teinte. Une belle occasion pour que la scène se transforme en une piste de jeux. D’ailleurs pour en profiter, le mieux c’est de retirer les vêtements. Ainsi tout nu, ils se jettent dans les flaques d’eau. Leur innocence dans leur plaisir fait rire le public. Enfants et adultes, rient de bon coeur à ces scènes totalement absurdes.

Indéniablement, les frontières entre les genres ont été brisées pour mieux prendre le spectateur par la main pour le guider vers un terrain inconnu. Vous sentez-vous prêt pour l’aventure?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *