Blablabla

Théâtre Paris-Villette

  • Date Du 13 au 29 octobre 2017
  • Conception Encyclopédie de la parole
  • Composition Joris Lacoste
  • Mise en scène Emanuelle Lafon
  • Avec Armelle Dousset
  • Création sonore Vladimir Kudryavtsev
  • Création Lumière Daniel Levy
EncyclopÈdie de la parole, blablabla / Joris Lacoste et Emmanuelle Lafon

Blablabla fait partie du projet artistique Encyclopédie de la parole, mené par plusieurs artistes, depuis 2007, qui collectent toutes sortes des sonorités et les utilisent comme matières premières pour créer différentes formes scéniques.  Blablabla créé en septembre 2017, est le premier spectacle dans cette série qui s’adresse aussi au jeune public.

 

En rentrant dans la salle l’actrice Armelle Dousset est déjà sur scène. Assise sur un cube noir, elle écoute les sons avec ses écouteurs qu’on entendra plus tard, et semble les mixer comme le ferait un DJ. La scénographie est simple. Un cube, deux grandes enceintes et des projecteurs occupent la scène.

 

Un carré de lumière devant les pieds d’Armelle Dousset, et c’est là où elle montre tout son art : elle reconstruit des personnages avec des sons qui nous semblent banals au premier abord et nous fait subtilement plonger avec elle dans ce carré lumineux. Ainsi cette espace vide devient notre lieu d’imagination collectif, qui va petit à petit s’ouvrir et occuper toute la scène.

 

Les sons sont enregistrés dans les lieux publics ou viennent de vidéos sur YouTube, des films, d’émissions de télévision ; tout ce qu’un enfant (ou un adulte) peut entendre aujourd’hui en France. Ils nous sont adressés, nous considérant plutôt comme un groupe ou une masse plutôt qu’un individu, même si parfois la YouTubeuse en colère qu’elle incarne semble s’adresser à une personne en particulier.

 

Incarner tous ces sons qui s’adressent à nous avec une voix humaine, donner un corps unique à tous ces corps parfois cachés et les mettre en scène tous par une seule comédienne, crée diverses images et créatures sur scène qui font surgir des multiples sensations, souvenirs et des rires ; cela nous rappelle aussi notre solitude au milieu du vacarme.

 

Toutes les choses qui nous déconcentrent dans la vie courante deviennent source de concentration sur scène et cette transformation continue des sons qui saturent aujourd’hui nos oreilles dans l’espace urbain, agit finalement comme un moyen de se libérer de tous ces bruits humains.

 

Et c’est là que Blablabla devient notre drame contemporain ; un drame qui nous fait rire, rêver et réfléchir. Elle nous permet de regarder sur scène, tout ce qu’on nous oblige à entendre dans la vie. Ce qui est une contrainte dans la vie devient un moyen de la création et par ce procès nous sortons de la salle, purifiés de ces bruits.

Ps : Blablabla sera en tournée jusqu’à la fin de cette saison. Plus d’information sur le site http://www.encyclopediedelaparole.org

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *