Festival Brouillage – LOOKING FOR CALDER’S GHOST / COMME DES CONS, ENTRE NOUS

La Loge

  • Date 6 mai 2016

 

Que peut-on dire de LOOKING FOR CALDER’S GHOST de la Cie Alphageste ?

 

 

En vrai pas grand-chose.

 

Tout commence comme dans un vieux cinéma où une hôtesse coiffée d’une perruque blonde distribue au public des pop-corn et nous souhaite un bon film.

 

Puis après un petit temps de plateau vide sur fond de musique électro, elle revient accompagnée de deux autres femmes munies de torches frontales. Elles cherchent, écoutent derrière les murs, elles ont un peu peur, leur gestuelle est caricaturale avec de grands pas et des visages des films des années 50.

 

La comédienne prend des photos du plateau, du public, d’objets… Tout est fait pour faire rire dans ce faux film d’épouvante. Mais rien ne prend.

Elles se placent « à leur poste », deux  à des tables régies sur le plateau (à cour et à jardin) où trônent ordinateurs et autres matériels sonores et la comédienne au lointain s’enregistre : « Monsieur Calder, nous avons tenté plusieurs fois d’entrer en contact avec vous, si vous êtes là, faites nous un signe ». Une petite lumière s’allume et s’éteint. L’enregistrement est analysé, réécouté, puis la comédienne s’assoit sur un fauteuil blanc et mange des pop-corn pendant que les deux autres font de la musique en direct.

La suite du spectacle restera une parodie de spiritisme avec une transe dansée devant une antenne, des bougies allumées, du charabia peu articulé en cercle devant la bougie etc …

 

Le moment d’humour tant attendu est lui aussi prévisible. Les comédiennes sortent entendant du bruit dans le hall, et une vidéo avec le fameux Calder apparait..

 

Si l’ensemble n’est pas déplaisant, il n’a malgré tout pas beaucoup d’intérêt. Voilà une équipe qui semble s’être fait plaisir mais ne raconte pas grand-chose. Elles ont pour elles le travail sonore qui évite l’ennui absolu avec des fabrications artisanale comme le mobile qui fera tinter des bouteilles, canettes et autres objets…

A noter qu’en dehors du travail sonore la pièce est surtout un jeu corporel, on se demande comment cet opus est reçu du côté radiophonique.

 

 

 

La deuxième partie de soirée est tout le contraire, réjouissante, drôle et dynamique.

 

Il s’agit d’une fausse émission de radio COMME DES CONS, ENTRE NOUS.

 

Il s’agit là d’une création collective dirigé par Yohan Manca / Cie Exil 65
Avec en alternance Charles Templon, Stéphane Ramirez, Marie Petiot, Florence Fauquet, Yohan Manca, François Papin, Pierre Rochefort et des invités surprise…

 

Lorsque le public entre, quatre animateurs radio jouent entre eux en attendant le début de l’émission. Ils ont un post-it sur le front et doivent deviner leur personnage, de némo à ta bite, en passant par shreck, ils rient, boivent et fument, l’ambiance est bon enfant.

 

Leur chauffeur de salle est en retard, ils attendent, font des blagues, puis l’émission commence. A partir de là, le spectacle tournera en dérision toutes les chroniques possibles, de l’horoscope aux coups de cœur/coups de bite de la semaine, en passant par l’actualité, l’info de la route, l’artiste découverte (Rihanna). Tout n’est que rire. Et ils le font intelligemment ! Un petit plus avec des invités surprise qui viennent chanter en direct.

 

Entre temps, le chauffeur de salle débarque habillé d’une tenue moulante à bretelle, en mode cycliste, complétement bourré, bière et saucisson à la main, et il n’aura de cesse de venir perturber l’émission. Menaçant les membres du public qui ne rient pas de leur casser la gueule, insultant les animateurs, balançant des bouts de saucisson sur les uns ou sur les autres, se trémoussant sur le public… il a une technique de « chauffage » de salle bien à lui et c’est hilarant.

Evidemment tout dégénère et finit en baston totale.

 

Les comédiens, les comédiennes, le texte, les situations sont parfaits et le public rit de bon cœur.

Voilà longtemps que je n’avais pas vu de pièce si drôle, bravo à eux !

 

Dommage que ça ne joue qu’une fois, la forme se suffit à elle-même et je le reverrais avec plaisir !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *