Viens voir les comédiens… de l’Imaginate Festival d’Edinburgh!

Traverse Theatre

  • Date Du 11 au 17.05.15
IM 4

Les comédiens ont envahi les lieux du Traverse Theatre d’Edinburgh. Ils sèment la zizanie pendant toute une semaine et il est impossible de les arrêter. Dans le hall, devant la billetterie, dans le bar ou dans les salles, ils sont habillés de toutes les couleurs et s’adonnent à des activités insolites. Trois chasseurs à la moustache fine et à l’air sérieux traversent le hall d’un pas décidé. L’un s’arrête soudainement et les deux autres l’imitent. Il sort de sa poche un petit glaçon puis dit en prenant l’air intelligent « Glace. » Les deux autres le copient et déclament à leur tour « Glace ! Glace ! Glace ! » Des dizaines d’enfants s’attroupent autour des trois chasseur en criant « Glace ! » puis suivent ces personnages dans leur découverte du nom des choses.

 

Pendant que certains parcourent librement le théâtre avec les comédiens, d’autres préfèrent d’asseoir sagement dans la petite salle du Traverse pour écouter une histoire. Les lumières s’éteignent. C’est l’heure de la sieste et pourtant la jeune audience est bel et bien éveillés pour assister à la représentation de A Mano[1] par la troupe espagnole El Patio Teatro. Sur scène, une petite table en bois est éclairée par une faible lumière chaude et tamisée. Tout à coup, une main apparaît derrière la table et attire toute l’attention. Puis deux, puis trois, puis quatre. Il y a donc deux personnes cachées sous cette table minuscule. Qui sont-elles ? Que font-elles sous cette table ? Que vont-elles nous raconter ? En utilisant de la pâte à modeler, deux mains produisent une tête, un corps et un cœur. Les deux autres mains plantent le décor : la devanture d’un magasin de jouets d’occasion. Notre petit personnage prend place au milieu de ses nouveaux camarades : un cygne en porcelaine, une petite poupée de cire et une tasse en poterie. Chaque jour, cet individu chétif et peu gâté par ses créateurs tente de se vendre pour s’évader. En vain ! Il se met alors à rêver d’un monde meilleur et projette sur  chaque petite chose autour de lui le monde extraordinaire qu’il s’imagine.

 

A Mano est un spectacle sur la solitude, l’enfermement sur soi-même et la capacité qu’ont les êtres humains à réinventer le monde qui les entoure.

 

34645_I_Cia_el_patio

 

Réinventer le monde qui l’entoure en dépassant ses propres limites : c’est le défi que s’est lancé le personnage d’Elizabeth Moncello dans Waves par l’auteure et comédienne écossaise Alice Mary Cooper. Elizabeth Moncello est une vieille dame en maison de retraite que le personnel encadrant considère à moitié gâteuse. Il lui arrive très souvent d’aller se baigner nue dans la piscine commune après minuit quand tout le monde dort et de se faire épingler le jour suivant par la direction. Ce que les aides-soignants ignorent, c’est qu’elle est la célèbre inventrice de la nage papillon. Elizabeth Moncello a grandi en Australie dans les années 1930. Sur son île, personne ne sait nager : on lui apprend donc à craindre la mer. Elle perd à jamais son petit frère qui se noie dans les vagues. Elle tente de le sauver mais échoue. La jeune fille décide alors de prendre son courage à deux mains et marche droit vers cette étendue d’eau infinie pour voir ce qu’elle peut en apprendre. Elizabeth Moncello observe les poissons et les imite. Elle excelle tellement dans l’art de nager qu’elle gagne les Jeux Olympiques. Elle donne des leçons de nage à des centaines de marins pour ne plus jamais qu’ils se noient.

 

Waves-image-Cristina-Todaro-572x252

 

 

Elizabeth Moncello n’est malheureusement pas un personnage historique. Cependant, elle est un personnage, et cela compte beaucoup. Elle est une petite fille, une jeune fille, une femme puis une vieille dame courageuse et forte. La jeune audience féminine peut s’identifier à ce personnage hors du commun et nourrir son imaginaire.  Waves est une réécriture audacieuse du conte de La Petite Sirène de Christian Andersen. C’est une histoire qui change de fond en comble l’archétype féminin figé et destructeur du personnage principal. Elizabeth Moncello n’est pas une jolie jeune fille qui a pour unique ambition d’épouser un prince qui la condamnera à mort. Waves raconte l’histoire d’une femme qui, à l’âge de 10 ans, décide de prendre le contrôle de son destin pour sauver des vies.

 

Les comédiens de l’Imaginate Festival se rassemblent à Edinburgh pour proposer des histoires complexes et touchantes à un public âgé de 0 à 100 ans. Et ils drainent derrière eux tout le pays comme un cortège en folie.

 

 

[1] Fait Main

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *