Le Souffleur vous adresse ses meilleurs voeux pour 2016. Que cette nouvelle année soit ponctuée de belles découvertes théâtrales.

ENTRETIEN AVEC AURELIE VAN DEN DAELE

PROLOGUE   Après la représentation d’Angels in America le 11 novembre, nous avons souhaité revenir sur ce magistral coup de théâtre et int...

Portrait

Invitations

Voir les invitations

Le recrutement 2015/2016 est terminé. Il faudra désormais patienter jusqu'à l'année prochaine.
Pour les plus impatients, n'hésitez à nous envoyer vos plus belles critiques à notre adresse mail :
lesouffleur@gmail.com

Nous attendons avec impatience vos papiers !

  • Les Epoux

    Il est des spectacles dont on se dit qu’ils frappent juste en tous points : « Les Époux » est de ceux-là. Fruit d’une commande d’écriture adressée par la metteure en scène Anne-Laure L...

    Critique

    Les Époux
  • De l’autre cote du massif

      Dans le cadre du festival En Acte(s), qui s’attache à promouvoir l’écriture théâtrale contemporaine, auteurs, metteurs en scène et acteurs se sont prêtés au jeu suivant : écrire et ...

    Critique

    De l'autre côté du massif
  • Korida

    Korrrida ! Le théâtre de L’Opprimé bat son plein, les spectateurs répondent présents, les projecteurs sont en feu, la korida peut commencer…   « Korida » est un spectacle crée dans le...

    Critique

    Korida
  • Hikikomori, le refuge

    La dernière création de Joris Mathieu est de l’ordre de l’intime total. Le titre en est le premier témoignage, « Hikikomori » signifiant le repli sur soi rendu com...

    Critique

    Hikikomori, le refuge
  • POIGNARD/ Il faut parfois se servir d’un poignard pour se frayer un chemin

    « L’aliénation du spectateur au profit de l’objet contemplé (qui est le résultat de sa propre activité inconsciente) s’exprime ainsi : plus il contemple, moins il vit ; plus il accepte d...

    Critique

    POIGNARD/ Il faut parfois se servir d’un poignard pour se frayer un chemin
  • Tigre fantome ! Ou l’art de faire accoucher ce qu’on veut a n’importe qui

    Du 26 janvier au 6 février, le théâtre de l’Opprimé accueille un festival peu ordinaire : le festival en Acte(s). Créé à Lyon la saison dernière, il s’apparente à un vaste terrain de jeu ...

    Critique

    Tigre fantôme ! Ou l’art de faire accoucher ce qu’on veut à n’importe qui
  • Ton Tendre silence me violente plus que tout

    Voici un conte moderne qui ouvre le festival EN ACTE(S), créé par la compagnie la Corde rêve et dont nous rappelons les principes : 5 semaines pour écrire une courte pièce de moins d’une heure...

    Critique

    Ton Tendre silence me violente plus que tout
  • La Visite de la vieille dame

    Comme une obsession, une envie d’en découdre une fois encore, Omar Porras se replonge (après les créations de 1993 et 2004) dans cette pépite du répertoire suisse allemand qu’est La Visite de...

    Critique

    La Visite de la vieille dame
  • Sous la glace

    Certains perçoivent chez Falk Richter une critique acerbe de la société néo-libérale, une langue d’une puissance lyrique hors du commun, ou encore une mise à nu des structures de l’i...

    Critique

    Sous la glace
  • Le Petit Prince

    Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. (Mais peu d’entres elles s’en souviennent.)   S’il fallait nommer un lieu où l’imaginaire se déploie et les âmes d’enfan...

    Critique

    Le Petit Prince
  • There is no alternative

      La compagnie Troisième Génération, créée en 2010 par des comédiens formés au mime corporel, propose avec « There is no alternative » (il n’y a pas d’autre choix) _ phrase prononcé...

    Critique

    There is no alternative
  • Si nous ne pouvons changer le monde…

    La Compagnie Grappa se lance dans une audacieuse création présentée pour la première fois au théâtre de La loge.   Si nous ne pouvons changer le monde…   Tel en est le titre. Comme s...

    Critique

    Si nous ne pouvons changer le monde...