C'est bientôt la rentrée. Le Souffleur est déjà dans les starting blocks. Alors encore un peu de patience et nous débuterons en fanfare cette nouvelle année théâtrale.

Les Compagnons Butineurs

  Rencontre avec : Marie Maucorps, metteure en scène.   Comédiens : Arthur Amard, Adèle Gascuel, Yannick Gonzalez, Cléa Laizé, Nouch ...

Portrait

Les Compagnons Butineurs

Invitations

Voir les invitations

Le recrutement 2014/2015 est terminé. Merci à tous !

Envie de partager la critique d'un spectacle qui vous aurait marqué ? C'est possible. Envoyez votre papier à notre adresse mail :
lesouffleur@gmail.com

Nous attendons avec impatience vos critiques spontanées !

  • Clameur des arènes

    Après un travail entre Montpellier, le Sénégal et le Burkina Faso, Clameur des arènes, dernier spectacle de Salia Sanou et de la compagnie Mouvements perpétuels, nous proposent une réflexion sur...

    Critique

  • Des années 70 à nos jours / Collectif In Vitro / Julie Deliquet

    Le Théâtre n’est pas seulement un miroir de la société, il est aussi un microscope. Le Collectif In Vitro, à travers un triptyque mis en scène par Julie Deliquet, devient un outil d’...

    Critique

    Des années 70 à nos jours / Collectif In Vitro / Julie Deliquet
  • Face de cuillère

    Plongez votre regard dans le dos d’une cuillère. Qu’y voyez-vous ? Le reflet de votre visage altéré par la courbe convexe du couvert : un nez imposant, des joues de hamster et des yeux étir...

    Critique

    Face de cuillère
  • Chambre Froide / King Kong Théorie

    Au théâtre de la Pépinière, le début de saison ne respecte pas la sacro-sainte parité puisqu’il est, comme ils disent, 100% féminin, et semble vouloir nous montrer que les femmes ont changé....

    Critique

    Chambre Froide / King Kong Théorie
  • Les nègres

    Je vous ordonne d’être noir jusque dans vos veines et d’y charrier du sang noir. Que l’Afrique y circule. Que les Nègres se nègrent. Qu’ils s’obstinent jusqu’à la folie dans ce qu’on...

    Critique

    Les nègres
  • Tempus fugit ? Cirque Plume

    Afin de ne pas épuiser tous les épithètes laudatifs, qu’il en reste un peu – la saison commence à peine – disons seulement que ce spectacle est merveilleux. C’est le plus propre et le moin...

    Critique

    Tempus fugit ? Cirque Plume
  • Le bavard

    Et notez que je ne vous demande pas de me lire vraiment, mais de m’entretenir dans cette illusion que je suis lu : vous saisissez la nuance ? – Alors, vous parlez pour mentir ? – Non, monsie...

    Critique

    Le bavard
  • Intérieur

    On va à un spectacle de Claude Régy comme on va à la messe ou au temple, en faisant silence. On suit Claude Régy, années après années, comme on entre en religion – au point qu’un spectateur...

    Critique

    Intérieur
  • « Theatre is People » ou manifeste pour l’Humanité

    Nous sommes en 1973. A l’heure où le premier choc pétrolier entraîne un bouleversement économique mondial, à l’heure où les ressources de la Grande-Bretagne sont peu à peu offertes, marchan...

    Contrepoint

    « Theatre is People » ou manifeste pour l’Humanité
  • « Penses-tu qu’avec ton théâtre à la con tu vas libérer la Palestine? Qu’as-tu fait pour Gaza ? Qu’as-tu fait pour Hébron ? »

      Parce que faire du théâtre en Palestine ne va pas de soi, trois comédiens du Yes Théâtre d’Hébron montent sur les planches d’une terre aux enjeux complexes pour interroger leur utilit...

    Contrepoint

    « Penses-tu qu’avec ton théâtre à la con tu vas libérer la Palestine? Qu’as-tu fait pour Gaza ? Qu’as-tu fait pour Hébron ? »
  • Le détail et le murmure – Théâtre et télévision

    Si vous voulez vraiment, le cinéma, c’est-à-dire le moment où on écrit son scénario, où on rencontre les techniciens qui vont travailler avec vous, où les décorateurs préparent le décor, o...

    Contrepoint

    Le détail et le murmure - Théâtre et télévision
  • Summer of Loge 5

    Summer of Loge #5 Théâtre La Loge Du 1er au 19 juillet 2014 Théâtre : Benjamin Porée, Laurent Bazin (cie Mesden), Raouf Raïs (collectif Hubris), Thomas Matalou (collectif ADM), Christine Armang...

    Critique

    Summer of Loge 5